Performance et bonheur en entreprise

Publié le 21 novembre 2016

Qu’est-ce que le bonheur ?

La définition du bonheur la plus courante est un « état de complète satisfaction ». Cela se définit par les joies et les plaisirs liés à une circonstance.

Cet état est recherché dans de nombreuses situations, et se résume parfois à un rien.

 

Les termes « bonheur » et « travail » sont en adéquation depuis quelques années. La tendance n’est plus de dire que l’on travaille seulement pour l’argent ; aujourd’hui, on se plait au travail. La clé pour provoquer ce bonheur dans vos locaux ? Replacer l’humain au centre des préoccupations. Même si, pour les entreprises, cela balance encore entre la réelle envie de faire et un scepticisme non-dissimulé, il n’est plus à démontrer que des collaborateurs heureux se dépassent dans leurs performances, et cela sans difficulté.

De nombreux éléments sont alors à prendre en compte afin de promulguer ce bonheur si recherché.

Tout d’abord, tout n’est pas externe ; le bonheur d’un employé heureux est partagé entre facteurs internes et externes. Attention ; il ne s’agit pas de confondre les vies personnelles et professionnelles. C’est d’ailleurs un écueil qu’il faut absolument éviter. Le bonheur personnel est une autre chose ; le bonheur au bureau en est une autre.

Ce dernier favorise la créativité, fédère les équipes autour d’activités, et est bien entendu bon pour la santé ! Cela créé une dynamique d’allégresse dans les bureaux, qui est des plus agréables. C’est bien connu, le bonheur appelle le bonheur ! Tous ces éléments se ressentiront sur vos projets, vos ventes, et même sur vos clients. Nous sommes tous les clients de quelqu’un, et ne nous voilons pas la face ; une personne souriante fait toujours bonne impression.

 

En entreprise, qu’est-ce que cela donne ?

En entreprise, différents éléments interviennent dans le bonheur des employés. On retrouve parmi cette liste l’organisation de l’entreprise, les processus mis en place dans les suivis de dossiers, de chantiers ou autres, le management et la capacité du responsable à fédérer ses équipes, les espaces de travail…

C’est dans ce cadre et afin de prendre en charge ces nombreuses données qu’apparait alors le poste de Chief Happiness Officer (CHO). Ce dernier, venu tout droit des start-up de la Silicon Valley, est un poste clé dans les entreprises modernes et françaises, qui suivent l’esprit start-up de près.

Depuis environ 2 ans, nous voyons de plus en plus de CHO dans les entreprises, qui ont à cœur et comme mission de se préoccuper uniquement du bien-être des différents collaborateurs. A travers ce bien-être, ils sont garant d’efficacité et de performance. C’est ce qu’on appelle « l’entreprise positive ».

Les missions du CHO sont diverses, et reprennent finalement des postes français bien connus, en les améliorants. Ainsi, il sera à la fois chargé de missions RH, de communication interne et d’événementiel.

 

Sur quel domaine le CHO va-t-il agir ?

Agissant avec bienveillance, ses capacités se mettront au service de différents prestations, comme par exemple :

  • Les locaux : ils seront aménagés de manière réfléchis, agréables et permettant une réelle cohésion d’équipes. On retrouve de plus en plus de sociétés de design et d’architecture mettant à disposition leurs capacités pour les entreprises, afin de créer des bureaux colorés, modernes, « jeunes », et relaxant. Les canapés et autres poufs ont désormais leurs places dans les entreprises !
  • L’organisation de séminaires : Ils n’auront qu’un but, celui de fédérer les différents collaborateurs, les différents services. Car une entreprise dans laquelle tout le monde se connait, à travers les différents services, c’est une entreprise où la bonne humeur règne.
  • Des accueils soignés et une intégration poussée : pour continuer à fédérer le bonheur, il faut que chaque nouvel employé trouve sa place. Ainsi, nous pouvons désormais voir de nombreux parcours d’intégration mis en place dans les entreprises, qui permettent aux employés de voir la place de chacun.

 

La création de ce poste de CHO, et les nombreux éléments évoqués qui permettent de créer un environnement agréable montrent que le bonheur au travail est un élément recherché à la fois par les employés, mais également par les patrons et manager. Un employé heureux est un employé qui s’investira plus dans son entreprise, et qui n’aura pas envie de la quitter ! Tout le monde est gagnant, alors souriez !

 

Sources

https://www.linkedin.com/pulse/pourquoi-la-bonne-humeur-au-travail-est-un-vecteur-de-cyril-leguillon?trk=prof-post&utm_content=bufferd4833&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

http://www.journaldunet.com/management/expert/60156/performance-ou-bonheur-au-travail—faut-il-vraiment-choisir.shtml

http://www.e-marketing.fr/Thematique/ressources-1077/communaute-10150/Breves/est-Chief-Happiness-Officer-306305.htm#APG4DxFIXMjV3S9q.97

http://www.la-croix.com/Economie/Social/Chief-happiness-officer-artisan-bonheur-travail-2016-08-29-1200785186