Le Marketplace de Facebook

Publié le 26 octobre 2016

Le Marketplace ? Késako ?

Facebook lance dans 4 pays « test » son marketplace, un remake du célèbre site « Le bon coin ».

Tout d’abord, qu’est-ce que le marketplace me direz-vous ? Selon plusieurs définitions, il convient de définir ce site comme étant un site tout d’abord marchand. Celui-ci propose son espace de vente à différents vendeurs/annonceurs. Les activités et objets mis en vente sont très variés. Aussi, il est très facile de trouver des meubles, des animaux, ou encore des services sur ce genre de site.

La fonction marketplace peut s’inscrire dans différentes stratégies. Par exemple, dans le cadre d’Amazon, il s’agit d’une véritable stratégie commerciale, qui consiste à obtenir un site avec l’offre la plus complète possible pour répondre à la demande. Dans le cadre du Bon Coin, nous sommes sur une stratégie différente. Le site permet de mettre en contact vendeur et acheteur, mais ne prends pas place dans le paiement ou la livraison.

Une fonction étudiée et jugée nécessaire

C’est de cette manière-ci que Facebook a décidé de lancer son Marketplace. Après quelques études de la part des équipes de la célèbre entreprise américaine, il s’avère que 450 millions d’utilisateurs Facebook utilisaient déjà cette fonction de Facebook sans le savoir. En effet, de nombreux groupes ont vu le jour sur le réseau social le plus utilisé au monde. Ce sont ces derniers qui permettent l’échange et la mise en vente d’objets ou services en tout genre.

C’est cette étude de l’utilisation des groupes qui a incité Facebook à se lancer dans la création de son marketplace.

Aujourd’hui disponible sur l’application mobile (IOS et Androïd), le marketplace est en phase test aux Etats-Unis, en Angleterre, en Australie ainsi qu’en Nouvelle-Zélande. La plateforme n’est cependant pas encore disponible sur desktop.

Quelques couacs

Cependant, depuis le lancement de ce marketplace, Facebook a du faire face à quelques déboires. En effet, il n’y a aucune vérification des annonces postées sur le réseau. On a donc pu voir se proposer à la vente des armes, de la drogue, des services sexuels et même des bébés… Le tir est donc en train d’être rectifié pour laisser place à un marketplace propre, légal et tout public.

Sources

http://www.blogdumoderateur.com/facebook-marketplace-achat-vente/

http://hitek.fr/actualite/facebook-marketplace-acheter-armes-drogue_10887

http://www.ecommercemag.fr/Definitions-Glossaire/Market-place-245330.htm#feTXXQMkLqVyi8XC.97