Le Big Data et les entreprises françaises en 2016

Publié le 3 août 2016

Avant toute chose, revenons sur la définition qui se cache derrière le terme « Big Data ». C’est un terme très utilisé en ce moment, mais savez-vous réellement ce à quoi il fait référence ?

Pour simplifier ce terme, on peut définir le Big Data comme le volume de données que les entreprises ont à gérer et à traiter, le plus souvent en temps réel. Cela présente un fort enjeu commercial et marketing, d’où l’essor des différents sujets et articles traités à ce sujet depuis quelques années.

 

On résume parfois la problématique du Big Data aux 3 V pour Volume, Vitesse et Variété :

  • Volume car les masses de données à traiter sont sans cesse croissantes
  • Vitesse car la collecte, l’analyse et l’exploitation des données doit de plus en plus souvent se faire en temps réel
  • Variété car les données sont de formes très variées et pas toujours structurées (chiffres, textes, images, données relatives aux réseaux sociaux etc.)

Petit historique…

Le terme Big Data s’est popularisé en 2012 lorsqu’il a fallu faire face à la puissance de l’interaction des 3V. Auparavant, il était très coûteux pour une entreprise de collecter, stocker et exploiter les données. C’est pourquoi seule une infime partie des données était réellement exploitée par les entreprises.

Grâce à de nouvelles technologies de stockage et d’analyse, il est désormais possible d’utiliser les données récoltées, à des coûts nettement plus raisonnables dans un laps de temps beaucoup plus rapide. C’est une formidable opportunité pour les entreprises d’innover et de développer leurs ventes. Grâce aux data, la connaissance client devient meilleure et permet ainsi d’innover, de créer de nouvelles offres répondant au plus près à la demande de leur clientèle et de développer leur portefeuille client.

A savoir que 90% des données disponibles aujourd’hui ont été créées ces deux dernières années !

 

D’où viennent ces données ?

Leur volume dépasse l’entendement : il se mesure dorénavant en « zettaoctets », un véritable univers d’informations ! Chaque seconde, sur internet et ses réseaux sociaux (via les ordinateurs, les mobiles, les tablettes), mais aussi les télévisons, les robots, les alarmes, les montres connectés, les voitures, les frigos et autres capteurs truffés d’électronique viennent alimenter le Big Data. Aujourd’hui les machines parlent aux machines, et transmettent une multitude d’informations sur chacun d’entre nous.

 

Que faire de toutes ces données ?

Au sein d’une entreprise, différentes utilisations des données sont alors envisageables :

  • Analyser et segmenter les données récoltées sur les consommateurs pour optimiser sa communication
  • Ultra-personnaliser ses messages, dans une mécanique d’automatisation; le consommateur aime sentir qu’on s’intéresse à lui, et qu’on sait qui il est.
  • Adapter son offre
  • Lancer de nouveaux produits/services

Le commercial peut quant à lui utiliser les données pour mieux connaitre son client, ses attentes, ses besoins, ses envies. Un véritable atout dans l’argumentaire de vente ! La data peut s’immiscer dans tous les domaines, pour améliorer la performance de l’entreprise. Les ressources humaines peuvent aussi utiliser ces données afin d’humaniser les relations, comme le souligne la Présidente de Clustree ici.

Quoiqu’il en soit, les données ne doivent surtout pas être négligées et il faut en tirer l’information la plus pertinente et valorisante, via des analyses et ainsi :

  • Prendre de meilleures décisions stratégiques
  • Améliorer ses processus opérationnels
  • Avoir une meilleure connaissance de ses clients, indispensable aujourd’hui vu la mutation des pratiques des consommateurs en « consomm’acteur »

Le partage collaboratif des données ainsi que l’amélioration de la productivité sont également deux avantages que les entreprises tirent du Big Data.

À la vue des contraintes budgétaires et des difficultés techniques d’intégration, les entreprises perçoivent souvent les Big Data comme un projet informatique uniquement. Ce n’est pourtant pas le cas : les projets Big Data s’intègrent de plus en plus dans une démarche organisationnelle et stratégique.

Elles permettent aux entreprises de tirer un réel avantage compétitif, notamment lorsque la direction de l’entreprise est fortement impliquée dans ces projets pour pérenniser cette transformation dans l’entreprise.

 

Toutefois, il convient de garder une certaine déontologie dans l’utilisation de ces données et avant tout garder à l’esprit le respect de la vie privée du consommateur.

 

 

Sources :

http://www.btobmarketers.fr/big-data/definition-semaine-big-data/

http://www.conseilsmarketing.com/autres-conseils-marketing/big-data-quelle-veritable-utilite-pour-les-entreprises

http://www.journaldunet.com/solutions/expert/61643/pourquoi-entend-on-parler-du-big-data.shtml

http://www.webmarketing-com.com/2015/04/03/36983-big-data-5-exemples-de-son-utilisation-marketing